<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=1592025654268073&amp;ev=PageView &amp;noscript=1">
Simulation  
uFund Online  
Français

Netflix et le Svod

Netflix et le Svod

Netflix a récemment ouvert un bureau à Bruxelles. Le géant du streaming souhaite en effet conquérir le marché européen et notamment bruxellois afin d’exercer une activité économique sur le territoire et se rapprocher de plus près des institutions européennes.

En effet, les avantages fiscaux que permettent la Belgique n’a pas échappé aux oreilles de ce dernier. La plateforme souhaite co-produire des contenus notamment grâce aux avantages fiscaux belges tel que le Tax Shelter ou encore les fonds régionaux de soutien à la production audiovisuelle Wallimage, Screen Brussels et Screen Flanders.

Netflix avait annoncé qu’il investirait 1 milliards de dollars dans les productions européennes, 221 projets dont 153 productions. Par ailleurs, la plateforme a récemment reçu une directive de la part des Services Médias Audiovisuel le contraignant à diffuser 30% de contenu européen et d’investir également un pourcentage de leurs revenus dans la production locale.

Ayant déjà conquis plus de 60 millions d’abonnés sur son continent, ce dernier souhaite user de l’Europe comme relai de croissance, en établissant des partenariats avec des producteurs locaux pour ainsi proposer à ses futurs abonnés du contenu auquel ils sont susceptibles d’adhérer et de s’identifier. De plus, le leader du streaming se sent progressivement mis en concurrence par de nouvelles plateformes tels que Disney + ou Fox qui proposent désormais leurs propres productions.

Tout cela n’est que bénéfique pour les producteurs belges qui profitent de la notoriété de la plateforme pour faire gagner de la visibilité à leurs productions. Netflix créent alors des partenariats avec des productions comme la société Labyrinthe Films tandis que des nouvelles collaborations naissent avec certains auteurs.

Le réalisateur Julien Leclerc a réalisé l’an dernier « La Terre et Le Sang », une co-production franco-belge diffusée sur Netflix produite par Labyrinthe Films et co-produite par Umedia dont 2 millions sur environ 6 ont été apportés par le biais du Tax Shelter tandis que Wallimage a financé 115.000 euros. Le projet a également généré 820.000 euros de dépenses dans l’industrie audiovisuelle belge.

Le film « Sentinelle », du même réalisateur a également été tourné en Belgique et sortira prochainement sur Netflix. Julien Leclerc proposera également un dérivé de son film « Braqueurs » en une série qui sera elle aussi disponible sur Netflix, qui se trouve en tournage actuellement en Belgique.

Autre exemple, en co-production avec Umedia, le film « Bronx »», réalisé par Olivier Marchal produit par Gaumont et co-produit par Netflix, sera également prochainement disponible directement sur la plateforme.

20/08/2020

 

L’investissement Tax Shelter comporte certains risques, veuillez consulter notre prospectus avant toute décision d'investissement. 

Blog

Le Tax Shelter un investissement responsable.

Report d'un investissement Tax Shelter

Mesures de soutien pour le secteur audiovisuel et scénique